250 000 $ à la Fondation du Dr Julien et au CSSS Lucille-Teasdale

Remise chèque au Dr Julien

Nancy Hammond, présidente, Fondation de l'OIIQ; Dr Gilles Julien, directeur clinique, fondateur et président, Fondation du Dr Julien; Maude Julien, infirmière et DG, centre de pédiatrie sociale de Lévis; et Daniel Corbeil, DG, CSSS Lucille-Teasdale.

La Fondation de l’OIIQ est fière d’annoncer qu’elle décernera la subvention Pour mieux soigner, édition 2015, à la Fondation du Dr Julien et au CSSS Lucille-Teasdale. Cette subvention, d’une valeur de 250 000 $, permettra de soutenir le développement du mouvement de pédiatrie sociale en communauté au Québec en offrant aux infirmières et infirmiers cliniciens une solide formation en pédiatrie sociale en communauté ainsi qu’un nouveau milieu de pratique.

« Grâce à l'appui de ses nombreux donateurs, la Fondation de l’OIIQ est heureuse de répondre à un besoin criant pour des professionnels en soins de proximité auprès des populations vulnérables, souligne Nancy Hammond, présidente de la Fondation de l’OIIQ. Le projet retenu en 2015 est à la fois porteur pour la profession infirmière et pour ces enfants dans le besoin. Des infirmières et infirmiers cliniciens seront formés à la pratique interdisciplinaire de la pédiatrie sociale en communauté et joueront un rôle central, en appui au médecin, dans l'évaluation, l'orientation et le suivi clinique de ces populations. Ce projet contribuera également à accroître les perspectives d’emploi puisque dans deux ans, une cinquantaine d’infirmières et infirmiers nouvellement formés pourront transférer les compétences acquises à de nouveaux milieux de pratique, notamment dans les centres de pédiatrie sociale en communauté à travers le Québec. »

L'infirmière : la réponse à des besoins grandissants

Développée par le pédiatre Gilles Julien dans les années 1990, la pédiatrie sociale en communauté est une approche de médecine sociale intégrée unique au monde. Elle porte une attention particulière à la santé globale des enfants en situation de vulnérabilité des quartiers urbains et des secteurs ruraux des milieux défavorisés. Les centres de pédiatrie sociale en communauté accueillent, soignent et outillent des enfants en leur donnant accès à un diagnostic complet et aux ressources pour se développer pleinement, grâce à un suivi continu, de la naissance jusqu'à 14 ans; et ce, conjointement avec les partenaires du milieu.

Quatre mille enfants – soit 13 % des enfants considérés vulnérables au Québec – sont présentement suivis dans un des 16 centres de pédiatrie sociale en communauté.  Comme la Fondation du Dr Julien souhaite voir ce nombre augmenter à 20 000 enfants d’ici cinq ans, l’ajout d’infirmières cliniciennes aux équipes interdisciplinaires arrive à point nommé et permettra d’augmenter l’accès aux soins de proximité pour ces milliers d’enfants issus d’un milieu vulnérable.

« La pédiatrie sociale en communauté est une approche innovante qui permettra aux infirmières et infirmiers cliniciens de pratiquer en interdisciplinarité et dans un décloisonnement des services peu commun. Nous leur offrirons un milieu de formation stimulant dans nos centres de pédiatrie sociale en communauté, où elles pourront développer de solides compétences d’intervention auprès des clientèles vulnérables. D’un autre côté, leur expertise en soins de proximité permettra de faire évoluer notre modèle de pratique encore plus. Il s’agit d’un partenariat gagnant qui, nous l’espérons, permettra d’améliorer l’accès aux soins pour nos enfants les plus vulnérables et leurs familles », déclare le Dr Gilles Julien, fondateur et président de la Fondation du Dr Julien.

De nouvelles possibilités professionnelles pour les infirmières et infirmiers

Le projet pilote financé par la Fondation de l'OIIQ se déroulera en deux temps. La subvention permettra d'abord de développer un programme de formation à la pratique interdisciplinaire de la pédiatrie sociale en communauté pour les infirmières cliniciennes, afin qu'elles puissent intervenir auprès de populations vulnérables. Dès cette première phase, une infirmière clinicienne du CSSS Lucille-Teasdale, encadrée par la direction des soins infirmiers, sera intégrée à plein temps au centre de pédiatrie sociale en communauté situé dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, qui est le tout premier centre de pédiatrie sociale en communauté fondé par le Dr Julien. Elle sera accompagnée par Maude Julien, première infirmière à diriger un centre de pédiatrie sociale au Québec et un groupe restreint d’infirmières déjà présentes dans d’autres centres, pour élaborer ensemble le programme de formation adapté aux infirmiers et infirmières.

Dans un second temps, le projet pilote prévoit le déploiement de la formation et le début de l'intégration d'infirmières cliniciennes dans les équipes de pédiatrie sociale en communauté partout au Québec. Le projet aura donc comme retombée principale un bassin d'infirmières et infirmiers dûment formés et prêts à intervenir en contexte de vulnérabilité dans les milieux de pratique déjà existants.

« Le travail de proximité effectué en pédiatrie sociale en communauté est primordial pour améliorer les conditions de vie des enfants. Nous sommes ravis de participer à ce projet pilote qui se déploiera ensuite partout au Québec, afin de rejoindre des enfants qui sont plus difficiles à rejoindre à l’aide d’approches traditionnelles. En ce sens, cette contribution au déploiement de la pédiatrie sociale constitue un privilège pour le CSSS Lucille-Teasdale. », soutient Daniel Corbeil, directeur général du CSSS Lucille-Teasdale.

Enfin, le projet sera évalué, dès son démarrage, par une équipe de chercheurs québécois. Cette évaluation traitera des enjeux et défis liés à l’intégration des infirmières et infirmiers cliniciens au sein de la pédiatrie sociale en communauté et des services du réseau.

Le programme de subventions Pour mieux soigner

Lancé en 2013, le programme Pour mieux soigner de la Fondation de l'OIIQ est assorti d'une subvention pouvant aller jusqu'à 250 000 $ et destinée à favoriser l'avancement de la profession infirmière. Par ce programme, la Fondation appuie des projets concrets qui valorisent la contribution des infirmières et infirmiers au suivi des personnes tout au long du continuum de soins et de services ou en fin de vie et permettent d’améliorer la qualité des soins offerts à la population.

La Fondation de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec a pour mission de promouvoir l’intérêt et l’avancement des sciences infirmières et des soins infirmiers, au bénéfice des patients. Depuis 1987, la Fondation de l’OIIQ (anciennement FRESIQ) a contribué pour plus de quatre millions de dollars aux progrès réalisés dans les sciences infirmières.

Apprenez-en davantage sur les projets soutenus par la Fondation de l'OIIQ ou soutenez ses actions en cliquant ici.